les pesticides

Les usages phytosanitaires
à La Réunion

Des usages importants 

A La Réunion, les plantes indésirables, parasites et insectes nuisibles sont favorisés par un climat chaud et humide tout au long de l’année. Ils se développent très favorablement et exercent une forte pression sur les plantes cultivées et les espaces publics, rendant ainsi la gestion phytosanitaire souvent plus complexe qu’ailleurs.

La Réunion est le premier consommateur de produits phytosanitaires en Outre-mer (53% des ventes Outre-mer). Chaque année, ce sont en moyenne 200 tonnes de matières actives de produits phytosanitaires qui sont vendues sur l’île aux professionnels et aux particuliers.

Evolution des quantités de substances actives totales et produits EAJ (QSA en tonnes) par catégorie, vendues entre 2009 et 2017 à La Réunion (Source : BNV-d INERIS, extraction DAAF 974, 2018)

La part des herbicides représente 77% de la quantité de substances actives vendues en 2018, largement utilisé pour la culture de la canne à sucre à La Réunion. La part des produits EAJ (Emplois autorisés au jardin) représente pratiquement 10 % des quantités de substances actives vendues en 2017 (source : BNV-d INERIS, 2018).

Sur le total des ventes : 

  • 25 % de glysophate
  • 25 % 2,4 D, sel de diméthylamine
  • 10 % S-métolachlore
  • 17 % (pendiméthaline, métribuzine, glufosinate ammonium, asulame)
square linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram